Systèmes de gain mécanique pour les sauvetages en eau vive

Quand utiliser un système de gain mécanique

Au cours d’une excursion de pagaie récréative ou d’un sauvetage en rivière, il est rare de devoir recourir à des systèmes composés de cordes et de poulies. Cependant, lorsque vous avez besoin de bénéficier d’un gain mécanique, il est important d’être capable de mettre un système en place de façon rapide et sécuritaire avec l’équipement que vous avez sous la main.

Dans le contexte du sauvetage en eau vive, on utilise principalement les systèmes de gain mécanique pour haler une embarcation en cas d’empalement ou de cravate. On y a également recours pour tendre les cordes d’un système de transport et pour hisser une personne jusqu’en haut d’une falaise ou d’une berge escarpée.

Types de systèmes de gain mécanique

Les systèmes de gain mécanique peuvent être classés en trois catégories : simples, complexes et couplés. Cet article présente deux systèmes simples et un système couplé. Puisqu’ils sont utiles et faciles à apprendre et à mémoriser, ce sont les systèmes que nous enseignons le plus souvent dans nos cours de sauvetage en eau vive.

Cela dit, il n’y a pas de limite quant aux types de systèmes pouvant être utilisés. Lorsque les sauveteurs comprennent bien les principes de base du gain mécanique, ils peuvent improviser, faire des ajustements et configurer différents systèmes en fonction de la situation et des ressources à leur disposition. Ces principes de base sont les mêmes pour tous les types de sauvetages où on utilise des systèmes techniques composés de cordes, comme les sauvetages en eau vive, en montagne, en hauteur et en espace clos.

Nouvelle pratique exemplaire

Dans nos vidéos et diagrammes, vous remarquerez que nous ajoutons toujours une poulie de changement de direction à nos systèmes de gain mécanique. Ce changement de direction permet aux sauveteurs qui tirent sur la corde de rester en dehors de la zone d’impact et de limiter le risque d’être percutés par une poulie si un élément du système se brise. On utilisait auparavant d’autres stratégies pour atténuer ce risque. Par exemple, on ajoutait des amortisseurs au système (comme un VFI suspendu à l’une des poulies) ou on limitait le nombre de personnes exposées. Grâce à l’ajout d’un changement de direction, les sauveteurs peuvent continuer de porter leur VFI et tirer aussi fort que nécessaire, sans craindre d’être heurtés par une poulie.

Apprenez comment faire les nœuds de sauvetage utilisés dans ces systèmes.